La psychologie

Elle a mis en évidence la grande importance de la période enfantine, socialement, émotionnellement et intellectuellement, sur l’adulte. La discipline s’intéresse aussi au développement durant la vie adulte et au vieillissement. L’inconvénient est que ces conditions naturelles, ou variables indépendantes, sont peu contrôlables,. Le courant humaniste en psychologie a commencé à émerger aux États-Unis dans les années 1950.

Quel est l’objet d’étude de la psychologie sociale ?

C’est le domaine d’étude qui analyse la façon dont les comportements, cognitions (pensées) et affects (émotions ou sentiments) de l’individu sont affectés par le comportement et les caractéristiques des autres, les caractéristiques de la situation dans laquelle l’individu est inséré ainsi que par ses propres

Les meilleurs essais qui aident « à mieux vivre sa vie »

Quel est le rôle d’un psychologue ?

Comportement. Le terme « comportement » désigne les actions d’un être vivant. Il a été introduit en psychologie française en 1908 par Henri Piéron comme équivalent français de l’anglais-américain behavior. On l’utilise notamment en éthologie (humaine et animale) ou en psychologie expérimentale.

Dans notre dossier « psycho couple », nos experts en psychologie amoureuse répondent aux questions les plus fréquemment posées. Toutes les réponses à ces questions et bien plus encore sont à retrouver dans notre rubrique psycho. La Psychologiese définit comme l’étude scientifique des faits psychiques (qui concernent l’esprit, la pensée, la vie mentale), dixit Le petit Larousse.

Liste des métiers de la psychologie

  1. On étudie le développement cognitif (intellectuel), le développement affectif (les enjeux affectifs selon les âges de la vie), le développement moral ou religieux.
  2. Les observations cliniques de Melanie Klein et Donald Winnicott ont mené à une meilleure compréhension de l’attachement.
  3. Cette méthode d’étude du fonctionnement psychique l’amena à développer des théories sur le développement de l’enfant et de la personnalité qui font fortement influencé la psychologie, en particulier dans le domaine de la psychopathologie.
  4. Les méthodes psychanalytiques ou psychodynamiques sont fondées sur l’observation clinique.

Elle est utile pour collecter un grand nombre de variables, par exemple, en collectant des questionnaires sur de grands échantillons. Aider les autres implique un premier travail sur soi et une recherche constante et assidue d’équilibre personnel. Face à la souffrance des autres, le psychologue doit être capable de communiquer sereinement avec ses patients, mais aussi avec tous les services concernés (médecins, travailleurs sociaux, orthophonistes…). Très proche de la ‘psychopéda’ (ci-dessus), la psychologie développementale s’intéresse aux différentes étapes de la vie et du développement psychologiques humains. De la naissance à la mort, la psychologie humaine évolue et se trouve confrontée à des enjeux différents; il faut avoir acquis certaines aptitudes et compétences pour passer correctement à l’étape suivante, un peu comme à l’école.

Être optimiste est bon pour la santé

psychologie

Son approche se basait sur la méthode de traitement des troubles psychiques qu’il nomma la psychanalyse. Cette méthode d’étude du fonctionnement psychique l’amena à développer des théories sur le développement de l’enfant et de la personnalité qui font fortement influencé la psychologie, en particulier dans le domaine de la psychopathologie. Plusieurs psychanalystes ont influencé par leurs découvertes les théories de la psychologie de l’enfant. Les observations cliniques de Melanie Klein et Donald Winnicott ont mené à une meilleure compréhension de l’attachement. Les observations de Erik Erikson ont mené à une meilleure compréhension de l’influence sociale et culturelle sur le développement de la personnalité et la recherche de l’identité du moi, ainsi qu’à la mise en évidence de stades de développement psychosocial.

Elle permet de mettre en évidence qu’une variable est liée à une autre sur un plan statistique, et de mesurer l’ampleur de la relation. Elle est utile pour étudier certaines variables qui ne sont pas manipulables expérimentalement comme le nombre de cigarettes fumées et les conséquences sur certains marqueurs de santé.