LES IMPOSTURES DES SCIENTIFIQUES A L’EGARD DES ASTROLOGUES

Début Janvier 2011 un astronome américain du Planetarium de Minneapolis a cru faire une révélation spectaculaire :
« les signes astrologiques sont tous faux, il faut tout décaler ». L’information est diffusée par l’Agence France Presse et
tous les grands journaux, toutes les radios reprennent la nouvelle à leur manière . C’est le scoop de l’année. France soir
va même jusqu’à présenter l’affaire comme « un buzz mondial ». En langage journalistique on appelle cela un «
marronnier » .
Alain de Chivré, était à l’époque directeur de l’Institut d’Etudes Astrologiques à Nantes et responsable de la Fédération
des Astrologues Francophones (Paris). Il a répondu à plusieurs interviews qui ont fait l’objet de diverses publications :
Le Point, RTL, France Soir, etc… Voici une de ses réactions : 

Réaction courroucée d’Alain de Chivré. C’était en 2011…

QUE LES ASTRONOMES S’OCCUPENT DE LEURS OIGNONS !...

Voici une belle «fake-news» ou une tarte à la crème lancée par un astronome
Force est de reconnaitre que cette fois ci la mayonnaise a bien pris. Pourquoi ?
On n’en sait rien. Le lobby rationaliste utilise de la poudre de perlinpinpin
pour éradiquer les astrologues
et parfois ça marche : la preuve,
l’AFP a diffusé l’info mondialement sans aucune réserve.

Tous les arguments sont bons pour ridiculiser l’astrologie. Celui-là ne fait pas honneur aux
scientifiques. Pourquoi ne pas demander aussi aux géographes de rebaptiser les tropiques
du Cancer et du Capricorne ?
Quelle mauvaise foi ! Les signes ne coïncident plus avec les constellations, ce n’est pas nouveau. Ce décalage est bien connu des astrologues et identifié depuis plus de 2000 ans. Cela leur a même permis de «cogiter» sur le cycle de 2160 ans pour expliquer les changements de civilisation. Et c’est précisément pour cela que les «mathématicos» parlent de la fameuse ère du Verseau (sur laquelle il y aurait beaucoup à dire au vu de l’actualité).

«Que les astronomes s’occupent de leurs oignons, en l’occurrence des constellations, et nous foutent la paix sur le concept de signe» s’exclame Alain de Chivré. « Un signe se matérialise par une amplitude jour / nuit et ce rapport jour / nuit (quantifié en nombre d’heures) génère une photopériode. C’est le différentiel de ces séquences photopériodiques qui permet aux astrologues de construire une caractérologie ou une typologie des 12 tempéraments. Rien de débile dans cette hypothèse même si elle doit être adaptée selon les zones géographiques considérées. L’astrologie n’a pas la prétention d’être un discours universel ou totalitaire ! Encore une fois ce n’est pas une vérité révélée. Il ne s’agit que d’un outil conceptuel (extrêmement utile) destiné à rendre compte des relations de l’homme avec son environnement. Où est la supercherie ? »

Ce qui différencie les astrologues des astronomes c’est que les premiers tentent de comprendre la psyché humaine avec toute sa complexité et les autres s’occupent des objets physiques et de la matière ce qui n’est pas plus facile (encore que !) mais très différent. Chacun son job !

En conclusion Alain de Chivré confirme : « A l’ouest rien de nouveau ! Je ne sais si ce sont les hirondelles qui font le printemps mais pour les signes astrologiques, ça marche toujours contrairement à ce que prétend l’Astronome du Minésotta, le bélier par exemple correspond toujours à 12h de jour et 12 h de nuit : c’est le corollaire de la balance autre signe équinoxial. Pour nos  latitudes, le capricorne correspond toujours à 8h de jour pour 16h de nuit (approximativement) et l’inverse pour son opposé. Rien de changé pour ceux qui s’intéressent à la psychologie fondée sur les rapports de l’homme avec l’univers qui l’entoure.( Appellation courante : Astropsychologie.)

Un allergique aux ultra rationalistes (hommes de pouvoir) et aux « zorroscopeurs »
Aujourd’hui responsable de l’Académie Francophone d’Astropsychologie
Alain de Chivré
P.S. La rigueur voudrait qu’un «signe»ne soit pas confondu avec la constellation du même nom »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *